Les 2 symboles bretons : la crêpe dentelle et la crêpe Suzette

La Bretagne ou Breizh s’appelait auparavant l’Aremorica, ce qui signifiait « pays qui est devant la mer ». Une région à forte identité, les emblèmes et les symboles bretons sont bien connus même par ceux qui n’y sont jamais allés.

La Bretagne

Comment parler de la Bretagne sans mentionner leur crêpe dont la plus populaire : la crêpe dentelle et leur galette, la distinction des deux dépendent du côté de la Bretagne où l’on se situe.

En Basse-Bretagne, la crêpe est composée de farine de blé noir, de farine de froment, d’œufs et de lait, tandis que du côté de Vannes–Saint-Brieuc, la galette de Haute-Bretagne se compose de blé noir, d’eau et de sel. D’ailleurs, la base de la galette saucisse est la la galette de Haute-Bretagne.

La crêpe dentelle

Plat traditionnel breton, consommé généralement en Basse-Bretagne. C’est dans le centre de Quimper que Marie-Catherine Cornique dans sa réputée crêperie avait laissé un peu plus longtemps sur son bilig, sa crêpe. Lorsque le résultat ne l’a plus, elle est décédée de plier la crêpe, de l’enrouler et ensuite de la goûter. La crêpe qu’elle pensait immangeable semblait être plus croustillante et plus légère. D’où la naissance de la crêpe dentelle.

Depuis les années 1950, la crêpe dentelle fut un succès, les mains des pâtissiers ne suffisaient plus, il fallait donc procéder à un enroulement et un emballage par une machine mécanique. C’est dans les années en 1978 que la crêpe dentelle s’est réinventée et sa nouvelle version est délicieusement enrobée de chocolat.

Généralement composée de farine de blé, de sucre, de 9 % de beurre pâtisser, de lactose et de protéines de lait, d’extrait de malt d’orge, de sel et de poudre à lever. 

La crêpe dentelle se mange traditionnellement avec du cidre ou du lait de Ribot, elle se mange généralement à table.

La crêpe Suzette

Auguste Escoffier, en 1896 était le cuisinier durant le déjeuner du prince de Galles avec une jeune Française appelée Suzanne. Au moment du dessert lorsqu’il apporta les crêpes, la ligue d’orange s’est enflammée. 
Saisi de peur, il les présenta quand même devant le Prince, comme étant sa nouvelle création devant le prince, qui lui les trouva délicieux.

Proposant en hommage de donner le nom du prince pour sa nouvelle recette, le futur roi refusa, mais il proposa au cuisiner le prénom de la jeune femme avec qui il déjeunait.  D’où la crêpe « Suzette ». 

Étant un dessert sucré, la crêpe Suzette est souvent composée d’une crêpe de beurre, de beurre et de sauce sucrée caramélisée, avec un jus d’orange ou de mandarine et d’une liqueur de Curaçao ou Grand Marnier. Si la recette d’origine est servie non flambée, aujourd’hui la crêpe Suzette Est généralement servie flambée.

La crêpe dentelle et la crêpe Suzette sont nées par des accidents en cuisine, celles qui sont aujourd’hui mangées dans le monde entier.

La bière ? Un ingrédient régional, mais pas incontournable dans la recette des crêpes
Toutes nos astuces pour des crêpes sans grumeaux !